Toutes les Chroniques


Mise en ligne
Service BioMedia

   

Chroniques de la Collection de Zoologie

Un Cœlacanthe voyageur


Auteurs : Alexandre Mille, Amandine Péquignot et Santiago Aragon
Photos :  Guillaume Osès et Thomas Baspeyras


Le Cœlacanthe fait peau neuve et part en répresentation

Dès son installation, le Cœlacanthe a été préservé dans de l'eau formolée, ce qui a entrainé des conséquences. Le formol, agissant sur le corps gras de l'animal, a extrait des lipides qui ont rendu le liquide conservateur trouble, jaunâtre. Ce dépôt de matériel gras était très évident à l'intérieur de l'abdomen de l'animal et en surface du liquide.

En 2012, des travaux de rénovation ont eu lieu dans le couloir où l'animal était exposé. L'occasion a été donc saisie pour restaurer le spécimen, intervention qui a été réalisée avec le support scientifique, technique et matériel du Muséum National d'Histoire Naturelle de Paris(*). Dans le hangar de taxidermie du Muséum, le Cœlacanthe a été dégraissé et à nouveau installé dans son ancien bac, qui a fait preuve d'une très bonne étanchéité.

Les actuelles normes d'hygiène et sécurité incendie de l'Université interdisent le stockage d'objets dans les endroits de passage. En conséquence, le Cœlacanthe ne peut pas revenir sur son ancien emplacement et doit attendre son installation dans les nouveaux locaux prévus pour la collection de Zoologie, près de l'Atrium. En attendant, la décision a été prise de le faire connaître en dehors des murs de l'institution.

 

(*) “L'UFR de biologie et la direction de la culture de l'UPMC remercient la direction des collections du Muséum National d'Histoire Naturelle et son directeur M. Guiraud ; ainsi que J. Cuisin, C. Gottini et M. Herbin pour leurs conseils et leur aide dans ce projet de sauvegarde du cœlacanthe de l'UPMC.”

 

lire la suite --->