Toutes les Chroniques


Mise en ligne
Service BioMedia

   

Chroniques de la Collection de Zoologie

Corps en fluide : la collection  Frič d'anatomie comparée


Auteurs : Alexandre Mille, Amandine Péquignot et Santiago Aragon
Photos :  Guillaume Osès et Thomas Baspeyras


Václav Frič


 

Václav Frič (1839-1916) était un chimiste Tchèque, passionné de sciences naturelles, formé en zoologie auprès de personnalités du monde scientifique tel le physiologiste Jan Purkynje (1787-1869) ou Antonin Frič (1832-1913), son frère, conservateur au muséum d’histoire naturelle de Prague. Un temps photographe, il décide finalement de tenter sa chance dans le commerce de pièces d'histoire naturelle. Comme celles de Boubée, Deyrolle ou Auzoux à Paris, sa boutique à Prague, ouverte dès 1862, était spécialisée dans les préparations à des fins d’enseignement. Les catalogues publiés donnent un aperçu du matériel en vente dans son établissement. D’abord généraliste, il propose autant des pièces géologiques que biologiques Au fil des ans, il se spécialise en anatomie comparée, embryologie et paléontologie. La qualité de ses réalisations le fait remarquer et sa réputation dépasse bientôt les frontières de son pays. Sa participation à plusieurs expositions universelles accroît sa renommée. Pour faire face à la demande croissante, il fait appel à plusieurs voyageurs-naturalistes ou encore s’associe à la Station Marine de Naples. Après sa mort, le commerce est repris par son fils qui l’oriente vers l’entomologie avant de fermer boutique en 1958.

Une photo, publiée dans un article dédié au marchand-naturaliste, a été le document qui nous a permis de dater l'arrivée des échantillons dont il est question en France (Reiling et Spunarova, 2005). L'image a été prise lors de l’Exposition Universelle de 1889 à Paris. Dans une vitrine décorée aux enseignes de l'établissement Frič, plusieurs objets, notamment des montages en fluide, sont exposés. Un bon nombre d'entre eux correspondent aux pièces présentes actuellement dans la Collection de Zoologie de l'UPMC. En absence de documents faisant foi tout reste une supposition mais, vue sa valeur pédagogique, il est facile d'imaginer que l'ensemble a dû être acheté par la Faculté de Sciences de Paris pour servir de support matériel en cours.


lire la suite
--->