Université Pierre et Marie Curie

Génétique

Introduction
Génes et génomes
Polymorphisme
Mutagenèse
Analyse fonctionnelle
Cartographie
Biodiversite, évolution
Unité du monde vivant
Les fonctions conservées
Le génome minimum de LUCA
Définitions
Complexification des génomes
Clonage de gènes par homologie
Phylogénie
Applications
Glossaire
Page d'accueilTable des matièresNiveau supérieurPage précédenteBas de la pagePage suivante

Les fonctions conservées

 

 

  • Tous les organismes ont un génome constitué d'acides nucléiques.
  • Ce génome a un mode semiconservatif de réplication dont les modalités présentent de nombreuses ressemblances quelque soit la cellule observée.
  • Ce génome est transcrit puis traduit en protéines constituées de 20 acides aminés universels.
       Le système de transcription-traduction est très similaire d'un organisme à un autre. De nombreuses fonctions ont gardé une homologie frappante dans tout le règne animal voire vivant. la réplication, la réparation d'ADN lésé, les voies bio synthétiques des acides aminés et des bases nucléiques, la division cellulaire autant méiose que mitose. Voyez la méthode de clonage par sauvetage de mutants. Elle est utilisable pour sauver des mutants de levure par des formes sauvages de gènes de levure, mais dans certains cas des gènes d'autres organismes (même humains ) ont pu être clonés selon la même méthode.

Actuellement on considère que le vivant peut être partagé en trois règnes : les Eubactéries, les Archéobactéries et les Eucaryotes. Il existe maintenant au moins un génome complet séquencé dans chacun d'eux..

pic002.jpg

Figure 7- 2. Comparaison des génomes complets dans les trois domaines.

Dans la figure 7-2, un seul génome archéen est considéré (Methanococcus jannaschii) . On peut néanmoins constater que de nombreux gènes sont retrouvés dans plus d'un règne. De telles comparaisons vont probablement donner des résultats de plus en plus nuancés au fur et à mesure que les résultats de séquençage de génomes complets vont être analysés. Cela a déjà permis de proposer qu'une cellule vivante unique soit l'ancêtre commun le moins lointain de tous les organismes vivants (Last Universal Common Ancestor ou LUCA).

Page d'accueilTable des matièresNiveau supérieurPage précédenteHaut de la pagePage suivante