Université Pierre et Marie Curie

Génétique

Introduction
Génes et génomes
Préparation de l’ADN à cloner
Les vecteurs
Plasmides
Bactériophage
Cosmides
Chromosomes artificiels
Ligation
Banque d’ADN génomique
Utilisation des fragments clonés
Les gènes
L’analyse des génomes
Recherche de gènes
Polymorphisme
Mutagenèse
Analyse fonctionnelle
Cartographie
Biodiversite, évolution
Applications
Glossaire
Page d'accueilTable des matièresNiveau supérieurPage précédenteBas de la pagePage suivante

Cosmides

Les cosmides

Dans la recherche de vecteurs ayant une capacité plus grande on a ensuite construit des hybrides entre les plasmides et le bactériophage .

Ils possèdent venant de plasmides

  • leur origine de réplication
  • un gène conférant un résistance à un antibiotique

et venant de les extrémités cos et donc l'aptitude à être emballés automatiquement dans un mélange de têtes et queues de .

 

pic003.jpg

Figure 2-20.Schéma d'un cosmide (les éléments viennent des vecteurs précédents)

Dans le cosmide de la figure 2-20, dans le site multiple de clonage on a placé de part et d'autre du site de clonage BamHI, des promoteurs phagiques afin de pouvoir transcrire et traduire un gène de l'ADN étranger, qu'il soit inséré dans un sens ou l'autre. Un cosmide ayant une taille de 4 à 6kbp en moyenne et devant attendre de 38 à 54 kbp pour son assemblage automatique a donc une capacité de l'ordre de 45 kbp.

pic009.gif

Figure 2-21. Mode d'emploi d'un cosmide pour la constitution d'une banque.

 

Les cosmides, après assemblage in vitro sont capables de se fixer sur la paroi de la cellule hôte et d'injecter leur ADN. Celui-ci grâce aux extrémités cos se circularise et se réplique comme un plasmide mais aucune des fonctions phagiques ne peut être exprimée donc les cellules survivent et forment des clones.

 

 

 

Page d'accueilTable des matièresNiveau supérieurPage précédenteHaut de la pagePage suivante