Université Pierre et Marie Curie

Génétique

Introduction
Génes et génomes
Polymorphisme
Origine
Définitions
Différents types
Repérage moléculaire
Effet des mutations
Mutagenèse
Analyse fonctionnelle
Cartographie
Biodiversite, évolution
Applications
Glossaire
Page d'accueilTable des matièresNiveau supérieurPage précédenteBas de la pagePage suivante

Origine

 

Vous avez vu en biochimie que l'ADN se réplique de façon semiconservative : une molécule double brin en donne deux identiques par le jeu de la complémentarité des bases. Cette réplication est assurée par un système enzymatique hautement fiable puisque l'ADN polymérase possède une activité de relecture due à son action 3'-5' nucléasique

pic001.jpg

Figure 3-1. Propriétés de l'ADN polymérase I de Escherichia coli.

Chez les mammifères, l'ADN polymérase peut avoir une fréquence d'erreurs qui tombe jusqu'à 10-11.

pic002.gif

Figure 3-2. Activité de relecture de l'ADN polymérase.

Si des individus d'une population présentent des différences ce peut être pour deux raisons.

  • Ils sont dans des milieux un peu différents qui ont interagi différemment avec les différentes sous populations. Cette hypothèse ne rend pas compte des différences observées entre membres d'une même sous population qui ont le même mode de vie et le même habitat.
  • Dans ce cas on doit faire l'hypothèse que les différences observées sont dues à des différences dans le génome.

Une population s'est développée à partir d'un nombre modeste d'individus. Il a fallu de très nombreux cycles de réplication d'ADN pour augmenter le nombre d'individus de génération en génération. Même si la fréquence des erreurs de l'ADN polymérase est infime à l'échelle d'une cellule, sur une population d'êtres multicellulaires et sur de nombreuses générations, l'accumulation de ces erreurs devient notable.

  Définitions
  Différents types
Page d'accueilTable des matièresNiveau supérieurPage précédenteHaut de la pagePage suivante